MARAUDE

En photo , dons, rencontres, et bonnet (étiqueté ! tricoté par …, un don personnalisé et pièce unique !)

Puisque l’action de solidarité de Noel des 5èmes et 4èmes est une collecte au profit de l’association Action Froid, voici quelques informations :

Notre collège Ste Thérèse de LUNEL est sous tutelle vincentienne. Nous mettons donc nos pas dans ceux de Vincent de Paul il y a 4 siècles … et voulons ouvrir les cœurs de nos élèves aux détresses d’aujourd’hui. Voici une manière de suivre les paroles de Vincent :

« il faut tâcher d’attendrir nos cœurs et de les rendre compatissants aux souffrances et aux misères du prochain et prier Dieu qu’il nous donne cet esprit de compassion et de miséricorde, qu’il nous en remplisse et qu’il nous le conserve. »

Depuis 2 ans, des équipes se succèdent, (au rythme de 2 fois par mois en moyenne, toute l’année, même l’été) de jeunes de la 6ème à la 3ème, avec parfois des parents et parfois aussi parfois des adultes du collège. Ce sont des maraudes courtes, et en sécurité. Certains jeunes sont déjà de grands habitués. Il a même été décidé, sur notre collège, d’inclure ces engagements dans le parcours d’EMC, notamment à l’oral du DNB, puisque ces actions seront sûrement des étapes importantes dans leur construction de citoyens.

Participer à une maraude auprès des SDF, c’est aller visiter ceux qui n’ont d’autres solutions que de vivre dans la rue. Equipés d’un thermos de café et de quelques aliments, vêtements et couvertures, les élèves bénévoles encadrés par des maraudeurs chevronnés de l’association arpentent les rues à la rencontre des personnes sans-abri.

Plus important que ces dons, ce qui est primordial est le temps de la rencontre : discuter avec les SDF, s’intéresser à ce qu’ils vivent,  écouter, soutenir … Ces tournées de rue sont un moyen de lutter contre la solitude des personnes SDF, qui souffrent de leur exclusion.

Ce sont des actions de charité mises en œuvre de façon concrète, des prises de conscience, qui connaissent même d’autres déploiements, comme :

-                     l’atelier tricot solidaire animé par un professeur qui permet de fabriquer bonnets et écharpes, distribués lors des maraudes

-                     des dons tout au long de l’année, de produits utiles divers

-                     des collectes par les jeunes et leurs parents auprès de commerçants, leurs cercles familiaux ou amicaux

-                     une sensibilisation qui passe aussi par les élèves eux-mêmes auprès de leurs camarades

-                     des covoiturages et donc des implications des parents.

L’association Action Froid se veut areligieuse, apolitique, indépendante, et respectueuse de toutes les sensibilités parmi ses bénévoles, et œuvre toute l’année.

Voici ci-dessous ce que disent les jeunes venus à la maraude du 14 novembre.

T (garçon de 3ème) : « Nous avons fait une maraude le 14 novembre 2019, pour moi c’était la 5ème maraude ! Comme à chaque maraude, nous partons de la place de la Comédie, et on va à pied dans les rues du centre-ville, nous voyons quelques personnes, puis au bout d’un moment on descend vers l’Opéra au niveau du magasin Monoprix. On s’est fait interpeller a plusieurs reprises par des sans-abri qui avaient froid, il nous demandaient des bonnets et des gants mais malheuresement on n’en avait pas assez pour tous. Et à un moment une dame comme tous les autres sans-abris nous interpelle particulièrement. On commence le dialogue et on parle pendant presque 1h. Cette dame nous raconta son parcours qui été long et douleureux mais elle avait toujours un grand sourire , elle avait juste 18 ans mais son parcours est énorme pour son âge. Elle nous disait qu’elle avait du faire piquer son chien qu’elle considérait comme une personne de sa famille. Mais ce qui était beau c’est qu’elle nous faisait comme un peu des leçons de morale comme par exemple : il faut bien travailler à l’école, mais elle nous a surtout dit qu’il faut croire en soi. Elle nous disait aussi que même si on a des problèmes (comme elle) il faut toujours garder le sourire, être fort pour pouvoir avoir un avenir normal. On a conclu cette discussion en faisant des petites blagues que chacun a raconté pour se redonner le sourire.

Ce qu’il faut retenir, c’est que même si on a des soucis, on peut être encore être heureux et avoir le sourire.

En ce moment beaucoup de personnes sans abris sont dans les rues de Montpelier, et en ce moment il fait très froid. Nous, on est tranquilles dans notre canapé, au chaud, avec un toit pour nous protéger mais il faut se dire que pendant ce temps-là il y des personnes qui sont dehors dans la rue, sur un bout de trottoir, avec juste une petite couverture. Il faut agir !!! Et pour agir il faut faire des dons comme, en ce moment, des gants, des bonnets des chaussettes ou encore des soupes. il faut aider. À retenir : chaque année des sans-abri de Montpelier décèdent dans la rue, comme par exemple la semaine dernière après notre passage, dans la nuit du 15 au 16 novembre. …

Aidons les sans-abris de montpellier en faisant des collectes.

R. (fille de 5ème) : j'ai aimé aider les personnes. Je leur ai amené des gâteaux que j'avais faits et ils ont beaucoup aimé. Un monsieur m'a donné un bracelet qu'il a fabriqué pour me remercier. J'ai rencontré E., une sans-abri, de 18 ans et cela a été un moment très émouvant. J'ai pu faire connaissance d'autres collégiens que je ne connaissais pas. on a distribué à manger, à boire, des vêtements chauds et beaucoup de couvertures. Les sans-abris venaient nous voir car ils reconnaissaient le gilet bleu Action-Froid. Je veux refaire des maraudes car j'ai vraiment l'impression d'être utile et j'aime aider les autres. Je me rends compte de la chance que j'ai d'avoir un logement et une famille autour de moi. 

A. (fille de 4ème) : « Je n’avais jamais fait de maraudes de ma vie, donc c’était une 1ere fois pour moi. Ce fut un plaisir de faire cette action, de voir un petit sourire de la part des personnes qui ont besoin de réconfort. J’ai découvert un tout nouveau monde qui a besoin d’aide, une nouvelle source d’inspiration (une prise de conscience). Des sdf qui nous remercient, nous réconfortent et nous émeuvent, nous touchent. Je n’hésiterai pas à faire d’autres maraudes.

L. (fille de 4ème) : « J’étais à la maraude du 14 novembre avec d’autres camarades. Il faisait froid mais voir les sdf heureux ou avec juste un petit sourire nous a réchauffé le cœur. J’ai adoré les aider. Le témoignaged’E. m’a fait beaucoup réfléchir. Je referai des maraudes avec les scouts et avec ma famille.

ecole directe

Contactez nous

Ecole et Collège Sainte Thérèse - 66, cours Gabriel Péri - 34400 LUNEL

Tél. 04 67 91 99 99 - Fax 04 67 91 99 91 - Contact Email